La Catéchèse

  1. La Catéchèse est un prolongement du Christ dans notre époque[1]. «Jésus enseigna et fit» (AT1, 1.)[2]. Pour cela, dans notre spiritualité nous ne devons jamais séparer dialectiquement l’enseignement des œuvres, ni les œuvres de l’enseignement. Il faudrait toujours unir l’intégrité de la doctrine à la rectitude de vie, l’orthodoxie et l’ortho-praxis. Dans toute la révélation elles sont inséparablement unies (« dabar e barà »).
  1. Nous devons nous dédier « de façon spéciale à la prédication de la Parole de Dieu dans toutes ses formes, à l’enseignement des Saintes Ecritures avec la Catéchèse », participants de la fonction prophétique du Christ[3].
  1. Comme Congrégation nous devons toujours avoir présent à l’esprit les paroles du Saint Père qux religieux : «je vous exhorte de tout cœur, vous que la consécration religieuse doit rendre encore plus disponibles au service de l’Eglise, à vous préparer le mieux possible à la tâche catéchétique. Que les communautés consacrent le maximum de leurs capacités et de leurs possibilités à l’œuvre spécifique de la catéchèse!»[4] .
  2. Ce qui doit nous pousser à la dedition de tout notre être à cette tâche est l’intime conviction que : « Plus l’Eglise se montre capable, au niveau local ou universel, de donner la priorité à la catéchèse, plus elle trouve dans la catéchèse un affermissement de sa vie interne de communauté de croyants et de son activité externe comme missionnaire. L’Eglise, en ce XXe siècle finissant, est invitée par Dieu, et par les événements qui sont autant d’appels de la part de Dieu, à renouveler sa confiance dans l’action catéchétique comme dans une tâche tout à fait primordiale de sa mission. Elle est invitée à consacrer à la catéchèse ses meilleures ressources en hommes et en énergies, sans ménager efforts, fatigues et moyens matériels, afin de mieux l’organiser et de former un personnel qualifié. Ce n’est pas là un simple calcul humain, c’est une attitude de foi. Et une attitude de foi se réfère toujours à la fidélité de Dieu qui ne manque jamais de répondre » [5].

[1] CF. Actes du II Chapitre Général Ordinaire, El NIhuil 1994, p.32.

[2] IN realtà la Bibbia di Gerusalemme scrive : “Jésus a fit et enseigné”. IO ho però tradotto letteralmente il testo del direttorio.

[3] Cost. 16.

[4] CF. S. Jean Paul II, Ex. ap. Catechesi Tradendae, 65.

[5] Catechesi Tradendae,15.